En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant la réalisation de statistiques de visites et le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Sur-mesure

Arnys et le savoir-faire tailleur

Partager

Sous l’impulsion de Jankel Grimbert, la famille Grimbert lance à Paris au début du XXème siècle une maison de tailleur qui a pignon place de l’Opéra. Rapidement l’activité est florissante et en 1933 la maison change de nom – Arnys est né – et déménage au 14 rue de Sèvres. Saint-Germain-des-Prés campe alors le Paris léger et décalé, et sied mieux que la rive droite à l’esprit audacieux d’Arnys.

Au fil des décennies, hommes de pouvoir, de lettres, ou d'arts, tout le monde se croise joyeusement au 14 rue de Sèvres, donnant corps à un club informel de gentlemen, dont les femmes ne sont pas totalement exclues. Car, pour conseiller son homme sur le choix d'une étoffe ou d'une ligne de costume, certaines n'hésitent pas en effet à pousser la porte de l'institution.

Ils savent que les maîtres tailleurs virtuoses de la maison seront les seuls à pouvoir leur réaliser le costume parfait.

LE RENDEZ-VOUS DES GRANDS HOMMES

L'architecte Le Corbusier restera comme un client à part. Un matin de 1947, il passe à la boutique et demande qu'on lui confectionne une veste de ville souple, à la fois élégante et nonchalante qui lui permettrait de travailler en gardant toute sa liberté de mouvement. Pour cette commande sur-mesure, Léon Grimbert s’inspire de la veste traditionnelle des garde-chasses de Sologne, et dessine la Forestière. Cette première version est taillée dans du velours côtelé noir. Elle va devenir un mythe.

Au 14 de la rue de Sèvres, se retrouve toute la classe politique française, mais les acteurs, les hommes de télé ou de mode ne sont pas en reste. Ces illustres clients savent qu'en venant chez Arnys, ils trouveront un savoir-faire inégalé, doublé d'une élégance jamais ostentatoire. Ils savent que les maîtres tailleurs virtuoses de la maison seront les seuls à pouvoir leur réaliser le costume parfait. Ils savent surtout qu'ils appartiennent à un club d’initiés.

Ils trouveront un savoir-faire inégalé, doublé d'une élégance jamais ostentatoire.

Un club, une histoire, un caractère souvent comparables à la Maison Berluti. Car tout comme chez Arnys, nombreux sont les grands hommes qui viennent pousser la porte des boutiques. De Warhol à Truffaut en passant par Jean Cocteau ou Marcello Mastroiani, tous font partie de l’histoire, celle d’une maison à l’élégance chic et décalée.

DE L’AUDACE !

La maison Arnys n'a jamais cessé de s'amuser et de proposer, derrière une élégance irréprochable et intemporelle, sa touche d’audace caractéristique. Comment s'exprime-t-elle ? Tout en discrétion et subtilité. Et c’est aussi là que les deux maisons se rejoignent. Chez Berluti comme chez Arnys on joue avec les codes, on les détourne, on s’en amuse.

Tout comme chez Berluti, le décalage passe souvent par la couleur. Au delà du gris et du marine, on aime le bordeaux, le vert, le jaune, l'orange. Ainsi, les tissus utilisés par les maisons sont toujours lumineux et vivants. Ils se marient entre eux avec panache et énergie. L’audace passe aussi par des détails uniques. La doublure d'un costume cache souvent une surprise. Parfois, la surprise passe par le choix d'un bouton, l'emplacement d'une coudière ou l'imprimé d'une cravate.

Chez Berluti, l’audace se retrouve aussi dans les choix d’Alessandro Sartori, qui avec les artisans des ateliers, imagine des collections inspirantes pour la Grande Mesure. Dans ses collections, on retrouve des pièces jusqu’alors réservées au prêt-à-porter : jean, saharienne, ou trench. Le décalage est là.

VOIR AUSSI

RECEVEZ LA NEWSLETTER BERLUTI

Restez informé en avant-première de nos nouveautés et de l'actualité de la Maison.
*Champs obligatoires

Merci

Vous recevrez désormais la communication digitale de la Maison Berluti.