En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant la réalisation de statistiques de visites et le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

L'héritage bottier

Un cuir d'exception

Partager

Berluti ne suit pas les modes, elle les suscite. Dans les années 80, alors que la quasi-totalité des souliers masculins sont noirs, marrons voire bordeaux pour les plus extravagants, la Maison fait le choix de la couleur, et développe l’art de la patine.

Faites main par des coloristes experts et gorgées d’huiles essentielles, ces patines, aux noms évocateurs comme « cacao », « feuille d’automne », « noir fumé gris » ou la récente « Saint Emilion », donnent aux souliers une couleur à part pleine de vie et de caractère.

Discrète ou extravagante, sobre ou flamboyante, chaque paire de souliers Berluti est ainsi unique et ressemble seulement à l’homme qui les arbore. Car c’est à lui que revient le choix de la patine finale. Entre la première et la seconde patine, il est ainsi conseillé de porter ses Berluti quelques jours afin de laisser le cuir s’adapter au pied et prendre les plis de marche, sur lesquels les coloristes pourront retravailler et nuancer les couleurs, selon les exigences du client. La patine est en effet modulable à l’envie, au gré de sa personnalité, de la saison…

“Fruit d’un secret bien gardé, bien que très convoité, la patine Berluti doit son succès au génie d’Olga Berluti.”

Fruit d’un secret bien gardé, bien que très convoité, la patine Berluti doit son succès au génie d’Olga Berluti. Car c’est à elle que revient le mérite de l’invention du cuir Venezia, cette matière au tannage naturel et minéral qui confère aux couleurs leur transparence si caractéristique.

La légende raconte même que c’est en constatant l’influence de la lune sur la dépigmentation du cuir qu’Olga eu l’idée du Cuir Venezia. Plus de 20 ans après son invention, celui-ci reste indissociable de la Maison.
 

Pour conserver tout son éclat, quelques règles s’imposent. 
Outre le fait de ne les porter qu’un jour sur deux et de les laisser reposer lorsque vous ne les portez pas sur des embauchoirs en bois, il existe un rituel d’entretien à ne pas négliger : commencez par retirer les impuretés à l’aide d’un chiffon doux. Nourrissez et protégez le cuir grâce à une cire incolore  et procédez au cirage qui garantira l’éclat de vos souliers en choisissant une teinte légèrement plus claire que la couleur du cuir de vos souliers. 

Un rituel qui ne s’invente pas. Petite leçon dispensée par Olga Berluti…. 

RECEVEZ LA NEWSLETTER BERLUTI

Restez informé en avant-première de nos nouveautés et de l'actualité de la Maison.
*Champs obligatoires

Merci

Vous recevrez désormais la communication digitale de la Maison Berluti.